• {{ msg }}
arrow_backTous nos conseils immobiliers

PTZ 2020 : pas de changement dans le neuf !

Immobilier neuf PTZ 2020 | Kaufman & Broad
Alors que son avenir semblait incertain au moment de la discussion budgétaire au Parlement, le PTZ reste finalement éligible sur tout le territoire en 2020. Une bonne nouvelle pour la majeure partie de ceux qui souhaitent faire l’acquisition de leur première résidence principale !

PTZ 2020, un périmètre inchangé

Rien ne bouge ! Voilà comment résumer la situation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) dans le neuf en 2020, à la grande satisfaction de tous les ménages aux revenus modestes ou moyens auxquels il s’adresse. Car, le PTZ 2020 a bien failli exclure de son périmètre les zones dites « détendues », autrement dit rurales… Lors de l’examen du projet de loi de finances pour 2020, les parlementaires ont finalement décidé que ce prêt à taux zéro accordé sous conditions de revenus continuerait à être éligible sur tout le territoire. Seul le PTZ dans l’ancien connaît cette année quelques évolutions, parmi lesquelles une exigence de performance énergétique après travaux. 

Un formidable soutien à l’accession à la propriété

La raison du maintien en l’état du PTZ dans le neuf tient au fait qu’il représente un formidable soutien à l’accession à la propriété. Sont concernés par ce crédit à taux zéro les primo-accédants, c’est-à-dire les personnes qui achètent leur résidence principale pour la première fois, à condition de ne pas dépasser un certain niveau de revenus. Mais, en réalité, le dispositif du PTZ va bien au-delà, puisqu’il bénéficie à tous ceux qui n‘ont pas été propriétaire de leur résidence principale dans les deux dernières années. Il est donc tout à fait possible d’y prétendre même si on en a bénéficié par le passé, dès l’instant où l’on est ensuite redevenu locataire.

À combien peut s’élever le montant du PTZ 2020 ?

Le premier avantage du crédit à taux zéro est incontestablement son montant, qui dépend à la fois du nombre de personnes composant le ménage et de la zone géographique où se trouve le projet immobilier (le territoire a été découpé en zones A bis et A, B1, B2 et C). Dans les zones les plus tendues (A bis, A et B1), il peut atteindre 40 % du prix d’acquisition du logement neuf, et dans celles où la demande est moins élevée (zones B2 et C), il permet de financer 20 % du projet. 

Sans frais de dossier ni intérêts, le PTZ est considéré comme un apport personnel par les banques, à qui il faut en faire la demande. C’est elles qui l’octroient (en vertu d’une convention passée avec l’État), tout comme le prêt immobilier principal. Le remboursement de ce dernier précède d’ailleurs celui du PTZ, ce qui permet à l’emprunteur de gagner en pouvoir d’achat immobilier. 

Des plafonds de ressources élevés

Si le prêt à taux zéro est soumis à des condition de ressources, les plafonds (qui sont revalorisés en principe chaque année) demeurent relativement élevés. Pour le PTZ 2020, ils sont, par exemple, en zone A et A bis, de 37 000 € de revenus fiscaux en 2018 pour un célibataire et de 74 000 € pour un couple avec deux enfants. Conséquence : 80 % des ménages peuvent y prétendre. 
Pour savoir s’ils sont éligibles au PTZ et calculer son montant, les primo-accédants peuvent simuler leur projet