Partager

En 2018, les taux de crédit immobilier sont encore très attractifs

Après une hausse minime en 2017, les taux de crédit immobilier ont à nouveau affiché un niveau très bas au cours du premier semestre 2018. Des conditions très attractives pour les futurs propriétaires. Décryptage avec Maël BERNIER, directrice de la communication de Meilleurtaux.com.

En 2018, les taux de crédit immobilier sont encore très attractifs

Des taux de crédit immobilier à leur plus bas niveau

En 2018, les taux de prêt immobilier ont atteint des chiffres extrêmement bas, dépassant le précédent record qui datait de l’automne 2016. Depuis le début de l’année, les taux de crédit se négocient autour de 1,45 à 1,5 % sur 20 ans en moyenne et peuvent être négociés à la baisse.

« Cette évolution s’explique en grande partie parce que les objectifs commerciaux fixés par les banques en début d’année sont loin d’être atteints. La situation de concurrence est donc très vive et extrêmement bénéfique pour les acheteurs potentiels qui peuvent mettre les banques en concurrence afin d’obtenir des taux intéressants. Une situation qui couvre l’ensemble du territoire. » explique notre expert.

Des taux très intéressants, quelle que soit la durée d’emprunt
La fourchette de taux d’emprunt en septembre 2018 est particulièrement avantageuse pour les futurs acheteurs, elle se situe :
●    de 0,96 à 1,40 % sur 15 ans
●    de 1,12 à 1,61 % sur 20 ans
●    de 1,35 à 1,84 % sur 25 ans

Pour rappel, il y a 10 ans, les taux généraux dépassaient les 5 %. En 2015, ils se situaient entre 2,5 et 3 %.
La durée d’un prêt immobilier était en moyenne de 20 ans au cours des 10 dernières années, mais les banques proposent désormais des taux très intéressants sur 25 ans afin d’encourager les jeunes à investir rapidement. Aujourd’hui, la durée moyenne d’un emprunt est de 22 ans.


Pas de hausse du taux de crédit immobilier prévue en 2019

Certains observateurs annoncent une hausse des taux d’intérêt pour fin 2018, pourtant, selon Maël BERNIER, une évolution à la hausse est peu probable car le crédit immobilier est le levier principal des banques pour attirer de nouveaux clients. Et si la situation actuelle peut paraître exceptionnelle, elle dure déjà depuis 2 ans. Ainsi, selon elle, si une remontée survient, elle aura potentiellement lieu au premier trimestre 2019 mais restera très légère.

Le maintien d’un taux d’emprunt assez bas bénéficiera aux investisseurs qui souhaitent profiter de la reconduction des dispositifs de la loi Pinel. Les futurs propriétaires pourront quant à eux profiter de taux attractifs pour financer leur bien immobilier ainsi que du taux de prêt à zéro (PTZ) s’ils sont éligibles.