Nos conseils
Pour vous accompagner à chaque étape de votre projet immobilier

Comment bien négocier son taux de crédit ?

En 2016, les taux de crédit ont atteint leur plus bas niveau historique, avec moins de 1,5 %, en moyenne. De quoi permettre aux primo-accédants d’entrer sur le marché immobilier à des conditions particulièrement intéressantes. Frédéric Dupuis, responsable marketing crédit chez LCL, nous livre son analyse et quelques conseils pour bien se lancer.

Quels critères déterminent le niveau d’un taux de crédit immobilier ?

Parmi les différents éléments pris en compte par l’établissement bancaire pour affiner sa proposition, il y a d’abord l’apport personnel et l’épargne que chaque client peut affecter à son prêt, mais aussi le revenu de chaque personne qui compose le foyer fiscal. Les autres éléments majeurs demeurent, bien sûr, le taux d’endettement du client, et le « reste à vivre », c’est-à-dire l’argent disponible une fois déduites les différentes charges du ménage.

Comment négocier son taux de crédit lorsqu’on est un primo-accédant ?

Il n’y a pas de recette miracle dans ce domaine. Il existe autant de taux que de particuliers ou de situations différentes. De manière générale, il faut essayer de préparer son apport en épargnant, que ce soit grâce à un produit classique, comme le livret A, ou dédié à l’épargne immobilière, comme le PEL. Les différents prêts réglementés, comme le 1% logement ou le prêt à taux zéro, constituent aussi des solutions intéressantes en complément. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : les crédits ont atteint des niveaux historiquement bas, il faut donc surtout évaluer son projet, sans être obsédé par la question du taux. Certains clients n’ont pas forcément envie de négocier, sans compter que, lors d’un premier achat immobilier, il y a une part d’inconnu, d’inquiétude. Rencontrer physiquement un conseiller reste le meilleur moyen d’être rassuré sur son projet et de déterminer le financement adapté.

Le contexte est-il toujours favorable pour investir dans l’immobilier ?

Effectivement, c’est le moment idéal pour acquérir un bien immobilier. Même si les taux sont légèrement remontés en fin d’année 2016, ils restent encore très bas. Le prêt à taux zéro a également vu ses conditions d’accès élargies et offrent de belles possibilités à un grand nombre de particuliers. Tous ces éléments créent une conjoncture très favorable et offrent aux primo-accédants des conditions de financement largement supérieures à ce qu’elles étaient il y a encore quelques années.En savoir plus sur la façon dont Kaufman & Broad vous accompagne dans vos démarches de financement ?