Nos conseils
Pour vous accompagner à chaque étape de votre projet immobilier

Les bonnes nouvelles de l'immobilier 2018

L’année 2018 s’annonce très favorable pour un projet immobilier. Plusieurs mesures encouragent la construction de logements et l’accès à la propriété, notamment la prolongation du dispositif Pinel et du prêt à taux zéro.

 

Le dispositif Pinel est maintenu

Reconduit pour 4 ans par le Ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard, le dispositif Pinel permet d’investir dans un logement neuf destiné à être mis en location pendant une durée minimale de 6, 9 ou 12 ans. Les acquéreurs particuliers peuvent récupérer jusqu'à 21% du montant de leur investissement immobilier via des réductions d'impôts. À noter que depuis le 1er janvier 2018, le dispositif  Pinel concerne uniquement les zones A bis et A où la demande est nettement supérieure à l’offre de logements, c’est-à-dire la région parisienne, la Côte d’Azur, le Genevois français, Lyon. Et la zone B1 pour les grandes agglomérations. Les zones B2 et C quant à elles, restent concernées par le dispositif Pinel pour les acquisitions de logements ayant fait l’objet d’un dépôt de demande de permis de construire au plus tard le 31 décembre 2017 et à la condition que cette acquisition soit réalisée au plus tard le 31 décembre 2018.
Une bonne nouvelle pour les investisseurs particuliers qui pourront ainsi acheter un logement neuf dans les zones où le marché locatif est le plus dynamique.

 

Le PTZ est reconduit

À l’identique du dispositif Pinel, le Prêt à taux zéro (PTZ) pour acheter un logement neuf a été reconduit jusqu'au 31 décembre 2021 dans les zones A bis, A et B1. Ce prêt aidé par l’État permet à un particulier de financer jusqu’à 40% de son acquisition immobilière sans intérêts, à condition de ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des 2 dernières années. Autre bonne nouvelle pour l’immobilier 2018 : le gouvernement a annoncé que le PTZ 2018 serait finalement maintenu dans les zones périurbaines B2 et les zones rurales C pour une période de deux ans.

L’assurance emprunteur s’ouvre à la concurrence

Lorsqu’on réalise un prêt immobilier, l’assurance emprunteur permet d’être couvert en cas de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi. Si l’un de ces événements survient, l’assurance rembourse directement l’établissement de crédit. Ce type de protection représente un investissement conséquent, puisqu’il peut représenter jusqu’à 30% du coût d’un prêt immobilier (source meilleurtaux.com). Depuis le 1er janvier 2018, la loi Bourquin permet de résilier chaque année son assurance pour lui en substituer une autre, sans aucun frais. Il suffit d’envoyer un courrier recommandé au moins deux mois avant la date anniversaire de la souscription du contrat d’assurance. Une mesure synonyme de potentielles économies pour les particuliers ayant souscrit un prêt immobilier pour investir dans un logement neuf et pour ceux qui s’apprêtent à le faire !

La taxe d’habitation baisse de 30%

Le gouvernement l’a confirmé : la taxe d’habitation sur la résidence principale va progressivement disparaître pour une majorité de Français. Et cela commence dès 2018, avec une réduction de 30%. En clair, le contribuable qui a payé 600 euros de taxe d’habitation en 2017 verra sa facture diminuer de 200 euros en 2018. En novembre 2019, l’allègement de la taxe sera de 65%, avant d’atteindre 100% en novembre 2020. Pour bénéficier de cette exonération progressive, il ne faudra pas dépasser 27 000 euros de revenu fiscal de référence pour un célibataire, soit 30 000 euros de revenus annuels. Pour un couple, le seuil du revenu fiscal de référence atteindra 43 000 euros.

A découvrir aussi :


Le Dispositif Pinel
Acheter un logement neuf
Nos résidences sur la Côte d'Azur