Nos conseils
Pour vous accompagner à chaque étape de votre projet immobilier

Les dates clés de l’immobilier 2018

Déclaration de revenus, travaux, paiement de la taxe d’habitation, AG de copropriété : chaque année est rythmée par des échéances en rapport avec l’immobilier. Voici un résumé des dates clés à retenir pour vous permettre d’aborder sereinement 2018.

Janvier : préparez l’Assemblée Générale


L’AG des copropriétaires doit se tenir au minimum une fois par an, dans les 6 mois qui suivent la clôture de l’exercice comptable précédent. Elle a donc lieu avant le 30 juin si l’exercice s’achève au 31 décembre. Le début d’année représente le moment idéal pour bien préparer votre AG : pour exemple, n’hésitez pas à réétudier le contrat du syndic en vue d’une éventuelle renégociation des frais. Si vous souhaitez porter un sujet à l’ordre du jour, ne tardez pas ! La convocation à l'assemblée générale devant être envoyée aux copropriétaires au moins 21 jours avant la date fixée, pensez à adresser un courrier recommandé suffisamment à l’avance à votre syndic.


Mars : contactez votre locataire


La rentrée de septembre est une date fréquente de déménagement, en particulier si vous louez votre logement à un étudiant. Plutôt que de remettre votre bien en location au dernier moment, évitez tout stress en contactant votre locataire dès le printemps pour l’interroger sur ses intentions. Vous pourrez immédiatement lui chercher un remplaçant le cas échéant.


Avril : déclarez vos revenus


Comme chaque année, le retour du printemps marque aussi celui de la déclaration de revenus. En 2018, le service de déclaration d’impôts sera accessible en ligne dans le courant du mois d'avril. N’oubliez pas de déclarer vos éventuels revenus locatifs ! Renseignez-vous aussi sur les avantages fiscaux dont vous pouvez bénéficier. Ils peuvent notamment vos permettre de déduire certaines charges comme les travaux d’entretien ou de réparation (réfection des toitures, installation d’un chauffage, isolation…), ou encore les frais de gestion.


Juin : planifiez vos travaux d’été


La période estivale représente le moment idéal pour donner un coup de neuf dans son logement, qu’il s’agisse de travaux d’aménagement, de rénovation ou d’isolation. Dès le mois de juin, faites réaliser les devis correspondant à vos envies pour choisir votre entrepreneur et passer les commandes à l’avance pour éviter les ruptures de stock ou assurer votre planning de travaux.


Septembre : réglez le solde de vos impôts


Dès la fin des vacances, c’est le moment de vous acquitter de vos obligations fiscales. Pour les paiements non dématérialisés, la date limite de paiement du solde des impôts a été fixée au 17 septembre 2018. Si vous payez en ligne, vous avez jusqu’au 22 septembre.


Octobre : acquittez-vous de la taxe foncière


Vous êtes redevable de cette taxe si vous êtes propriétaire d’un logement au 1er janvier, y compris si vous le louez. Cette année, la date limite de paiement a été fixée au 15 octobre pour les paiements par chèque, espèces ou virement, et au 20 octobre pour les paiements en ligne.


Novembre : l’heure de la taxe d’habitation


Si vous ne faites pas partie des foyers totalement exonérés, sachez que vous avez jusqu’au 15 novembre pour vous acquitter de la taxe d’habitation par des moyens de paiement classiques. Si vous réglez via le site des impôts, la date limite est fixée au 20 novembre.


Décembre : réglez la taxe sur les logements vacants


Si vous êtes propriétaire d’un logement vacant depuis au moins un an, vous êtes peut-être redevable de la taxe sur les logements vacants, en fonction de la commune concernée. En 2018, la date limite pour le paiement classique intervient le 16 décembre, avec une prolongation jusqu’au 21 décembre pour le paiement en ligne.