Financer son projet immobilier neuf

Vous êtes sur le point d’acheter un logement neuf ? Voici un guide pour vous aider à financer votre bien en prenant en considération tous les paramètres liés à votre financement. Découvrez les 6 étapes clés pour financer votre projet immobilier neuf.

1. Bilan de l’apport personnel

Pour financer votre achat immobilier, un apport personnel est un avantage considérable. L’apport personnel correspond à la somme dont vous disposez pour votre acquisition. Il peut être le fruit de la revente d’un premier bien, d’un héritage ou d’une donation. Il peut également provenir d’un effort d’épargne sur plusieurs années. Un apport personnel peut vous permettre de financer toute ou partie d’un bien immobilier. Quel que soit le montant de votre épargne, votre banquier appréciera de constater que vous êtes prêt à économiser et à gérer vos finances. Un bel avantage lors de l’obtention de votre crédit immobilier.

2. Définir la capacité d’emprunt

Si votre épargne personnelle ne vous permet pas de financer la totalité du bien, vous devez souscrire un crédit immobilier auprès d’une banque. Pour cela, vous devez connaître votre capacité d’emprunt. Elle est calculée sur la base de votre capacité d’endettement (les mensualités que vous verserez pour rembourser votre crédit). Le calcul de votre capacité d’emprunt repose sur : 
 

  • Les revenus du ménage
  • Les frais fixes du ménage.

L’importance du reste à vivre

Il est recommandé de ne pas dépasser un taux d’endettement de 33 % des revenus. Le montant restant est appelé le « reste à vivre » qui vous permet d’assurer vos dépenses quotidiennes. S’il est important, vous pouvez négocier à la hausse votre taux d’endettement.

3. Vérifier les aides à l’achat dans l’immobilier neuf

En tant qu’acquéreur d’un logement neuf, vous êtes éligible à différentes aides pour financer votre achat immobilier. Les voici :
 

  • Le prêt à taux zéro (PTZ) permet aux primo-accédants de financer jusqu’à 40 % du montant du bien selon certains critères : zones géographiques, ressources financières, etc.
  • Le prêt à l’accession sociale (PAS) est attribué par les établissements de financement qui ont signé une convention avec l’État. Il concerne l’achat d’une résidence principale et peut compléter le PTZ.
  • Le prêt conventionné (PC) est similaire au PAS à la différence que le propriétaire doit vivre dans le bien dès la fin des travaux.
  • Le prêt action logement est destiné aux primo-accédants salariés du secteur privé non agricole. Il faut en faire la demande directement auprès de votre employeur.

4. Quel type de prêt immobilier choisir ?

Parmi les différents prêts immobiliers proposés par les banques, comment choisir ? Voici leur particularité :

  • Le prêt amortissable est le prêt le plus courant en France. Les mensualités versées remboursent à la fois le capital et les intérêts.
  • Le prêt in fine permet à l’emprunteur de ne rembourser que les intérêts pendant la période du prêt, puis le capital à l’échéance lors de la dernière mensualité.
  • Le prêt relais permet d’acheter un bien avant d’en avoir vendu un. C’est un crédit transitoire.

5. Comparatif des offres de prêt

Une fois que vous avez reçu plusieurs offres de prêt, vous devez faire un choix. Pour cela, il faut les comparer en prenant en compte les critères suivants :

  • Le coût des intérêts.
  • Le coût de l’assurance.
  • Le coût total du crédit.
  • Les frais de dossier.
  • Les frais de garantie.
  • Les commissions du courtier éventuel

Tous ces paramètres vous permettront d’avoir une vue d’ensemble sur le coût total de telle ou telle offre de prêt, et faire le choix le plus rentable et judicieux.

6. Crédit immobilier : les frais annexes à prévoir

En contractant un crédit immobilier, vous devez savoir que vous aurez à régler des frais annexes qu’il vaut mieux anticiper (les frais de notaire, d’agence, l’assurance emprunteur, les timbres fiscaux, etc.). En prenant en compte tous les coûts liés à l’achat, vous obtiendrez le prix d’achat réel de votre logement neuf.

Mon Coach'Immo

by Kaufman & Broad

Une équipe dédiée Kaufman & Broad, entourée d'experts reconnus, répond à toutes vos questions, en toute transparence et sans engagement.

Poser ma question