• {{ msg }}

Devenir propriétaire grâce au bail réel solidaire (BRS)

Avec le Bail Réel Solidaire (BRS), les ménages modestes peuvent accéder à la propriété en zone tendue à un prix très abordable. Pour cela, ils achètent leur logement neuf et louent le terrain sur lequel la résidence est construite. Une nouvelle solution d’accession, totalement encadrée et sécurisée par la loi.

Quel est le principe du bail réel solidaire ?

Créé en 2017, le dispositif du bail réel solidaire (BRS) permet à des ménages sous plafonds de ressources de devenir propriétaire d’un logement neuf situé en zone tendue, à un prix abordable. Comment ? En n’achetant que les murs du bien, le terrain demeurant la propriété d’un organisme foncier solidaire (OFS), une structure à but non lucratif agréée par le préfet de région.

Le principe du BRS repose donc sur la dissociation entre le bâti, détenu par le ménage, et le foncier, propriété de l’OFS. Il s’inspire des « Community Land Trust » qui existent depuis longtemps en Angleterre.

Comment fonctionne le bail réel solidaire ?

Dans les faits, l’OFS achète un terrain sur lequel il fait construire une résidence par un promoteur, comme Kaufman & Broad, qui la met en vente. Après validation de son dossier, l’accédant signe un accord BRS avec l’OFS.

Devenu détenteur des droits réels attachés au bâti, le ménage signataire du BRS verse une redevance mensuelle à l’OFS, à laquelle s’ajoutent les charges et les taxes locales.

 

> Découvrir notre programme BRS

Quelle est la durée du bail réel solidaire ?

Le BRS est conclu pour une longue durée, jusqu’à 99 ans, et ne peut pas être résilié par l’OFS. En cas de revente, le bail est renouvelé pour la même durée aux nouveaux propriétaires.

Quelles sont les conditions pour bénéficier du BRS ?

  • Occuper le logement à titre de résidence principale (le BRS peut toutefois prévoir une location, mais seulement pour de la résidence principale)
  • Ne pas dépasser les plafonds de ressources ci-dessous

Les plafonds de ressources 2020*

Nombre de personnes composant le ménage

Zone A

Zones B et C

1

32 637 €

24 740€

2

45 691 €

32 990€

3

52 219 €

38 160€

4

59 400 €

42 284€

5 et plus

67 756 €

46 398€

Zone A = agglomération parisienne, Côte d’Azur, Genevois francais, Lyon, Lille, Marseille, Montpellier

Zone B = Autres agglomérations de plus de 50 000 habitants.

Zone C = Reste du territoire

 

* Revenu fiscal de référence N-2

Quels sont les avantages du BRS ?

  • 15 à 40 % d’économie, selon le secteur, en ne payant pas le foncier
  • Une TVA réduite à 5,5 % au lieu des 20% habituels
  • La possibilité de financer l’achat du bien avec un prêt à taux zéro (PTZ)
  • Dans certaines collectivités, la possibilité d’un abattement de taxe foncière de 30 %

 

> Découvrir notre programme BRS

Comment revendre un logement en BRS ?

En tant que détenteur des droits réels sur le bâti, le ménage signataire du BRS a la possibilité de revendre son logement à tout moment, mais à un prix encadré et à des acquéreurs répondant à des conditions de ressources. En effet, le BRS étant un dispositif d’aide à l’accession, la revente ne permet pas de réaliser une plus-value importante. Cela permet aux prochains propriétaires de profiter eux aussi d’un prix attractif.

Si le vendeur ne trouve pas d’acquéreur, pas d’inquiétude : il le revend à l’OFS.

Le dispositif du BRS apparaît ainsi comme une solution intéressante pour se constituer un apport et ainsi pouvoir acheter plus grand à terme.

Est-il possible de transmettre en BRS ?

En cas de décès, le logement en BRS est transmis aux ayants droit, qui peuvent le vendre ou y habiter s’ils remplissent les conditions de ressources.

Durant la durée du BRS, le bien peut également faire l’objet d’une donation de son vivant.

 

> Découvrir notre programme BRS

Mon Coach'Immo

by Kaufman & Broad

Posez toutes vos questions ou prenez un rendez-vous en visioconférence avec votre Coach’Immo et construisons ensemble votre projet immobilier.

forumPoser ma question todayPrendre rendez-vous en visio