• {{ msg }}
arrow_backTous nos conseils immobiliers

Financement : pourquoi des écarts de taux entre les régions ?

Financement : pourquoi des écarts de taux entre les régions
C’est un constat qui peut influer sur le choix des investisseurs. Dans le contexte de hausse des taux d’intérêts des crédits immobiliers, tout n’est pas uniforme entre les régions. Tour d’horizon des taux d’intérêts immobiliers par régions.

Tout investisseurs l’aura remarqué. Depuis un an, les taux d’intérêt des prêts immobiliers augmentent. Pour autant, des différences existent entre les régions, offrant ainsi aux investisseurs des opportunités là où ils ne prévoyaient pas forcément d’investir. Mais pourquoi de telles disparités ?

Différences de taux entre les régions : pour quelles raisons ?

Tout vient du taux d’usure, c’est-à-dire le taux d’intérêt maximal pouvant être pratiqué par les établissements bancaires. En octobre 2022, ce plafond a été modifié par la Banque de France : s’il demeure stable pour les emprunts de moins de 10 ans (2,60 %), il a été augmenté pour ceux dont la durée est comprise entre 10 et 20 ans (3,03 %, contre 2,60 % précédemment) et pour les crédits immobiliers courant sur plus de 20 ans (3,05 %, contre 2,67 %).
Conséquence : les banques ont pu augmenter leur taux de crédit immobilier, mais elles ne le font pas de la même manière selon les régions. Pourquoi ? Principalement en raison de leur politique commerciale, liée à la concurrence régionale et aux objectifs qu’elles se fixent localement.

Les taux d’intérêts immobiliers par régions

À quel niveau se trouvent les taux d’intérêt en novembre 2022 ? Quels sont les taux d’intérêts moyens par régions ? Pour répondre à cette question, prenons pour référence le taux immobilier moyen sur 20 ans, qui est la durée moyenne des prêts immobiliers souscrits en France.
D’après le site meilleurtaux.com, c’est dans le Sud-Est et dans le Sud-Ouest, où Kaufman & Broad est particulièrement présent, qu’il est le plus bas, à 2,46 %. Dans l’Ouest du pays, le taux moyen sur 20 ans est de 2,47 %. Là aussi, le secteur est idéal pour investir, que ce soit en Bretagne, en Normandie, dans les Pays de la Loire, dans le Centre ou en Poitou-Charentes. Ce taux moyen de 2,47 % est identique dans le Nord, où les opportunités dans l’immobilier neuf ne manquent pas. Direction désormais en Rhône-Alpes, où Kaufman & Broad propose de nombreux programmes immobiliers neufs : là, le taux moyen sur 20 ans passe à 2,53 %. Idem dans l’Est. Enfin, en Île-de-France, où il est également possible d’investir, le taux moyen immobilier sur 20 ans est à 2,55 %.

Comme les taux varient d’une banque à l’autre, il peut être tentant d’emprunter dans une ville où les conditions sont avantageuses pour acheter dans une autre. Rien ne l’interdit, mais en pratique, cela s’avère difficilement réalisable : en effet, les banques ont tendance à orienter leurs clients vers l’agence située à proximité du bien recherché, sauf, peut-être, pour les résidences secondaires. On ne saurait donc trop recommander de faire jouer la concurrence entre les banques pour dénicher le taux d’intérêt immobilier le plus intéressant. Et donner ainsi vie à son projet.