arrow_backTous nos conseils immobiliers

Le PTZ en 4 chiffres

Le PTZ en 4 chiffres - Kaufman & Broad
Le PTZ est prolongé par le gouvernement jusqu’à fin 2021. Ce dispositif du prêt à taux zéro soutient les ménages à revenus modestes et moyens afin d’accéder plus facilement à la propriété. En 4 chiffres-clés, on vous explique tous les avantages de cette aide financière qui permet aux primo-accédants de voir se réaliser leur rêve immobilier.

37 %

C’est le taux du PTZ dans le neuf entre 2017 et le premier semestre 2018. On note pour la première fois une baisse de celui-ci. Ceci est dû aux changements des zones éligibles au PTZ dans le cadre de la nouvelle Loi des Finances. Pour autant, le PTZ est toujours une aide des plus avantageuses.    

Ses conditions pour les foyers fiscaux non-propriétaires sont soumises :

  • aux revenus des ménages ;    
  • à la composition du ménage concerné ;
  • au prix du logement acheté ;
  • à la zone géographique du bien : dans quelle zone PTZ (A, B, B1, B2, C) celui-ci se trouve-t-il ?
 

La baisse du PTZ pour certaines zones    
Depuis le 1er janvier 2018, l’état a baissé le plafond des deux dernières zones éligibles : la B2 et la C. Le montant du PTZ est plafonné à 20 % au lieu de 40 % dans les autres zones du territoire qui sont considérées comme plus tendues.

40 %

C’est la part maximale qu’un prêt à taux zéro peut couvrir sur le coût total de l’acquisition d’un achat dans le neuf. L’emprunt total peut être constitué par un prêt à taux zéro, et cumulé avec d’autres dits classiques.

À la différence des prêts traditionnels, le PTZ offre une durée de remboursement qui s’étale entre 20, 22 et 25 ans, octroie des différés de paiement variant entre 5, 10 et 15 ans et une offre une période de remboursement de prêt qui varie de 10 ou 15 ans, selon la période de différé. En d’autres mots, cela signifie donc que les ménages peuvent profiter de leur trésorerie avant même que ne débutent les remboursements de mensualités.

96 535

En 2017, le nombre de logements dans le neuf et financés par le prêt à taux zéro s’est élevé à un total de 96 535.

Ainsi, ce sont autant de ménages qui ont pu bénéficier des avantages d’un achat immobilier dans un programme neuf :    

  • Frais de notaire réduits : 2 à 3 % versus 7 à 8 % pour un bien ancien ;    
  • Construction aux dernières normes : BBC, RT2012… ;    
  • Garanties des constructions avec une vente en état futur d’achèvement (VEFA) : décennale, parfait achèvement, vices apparents… ;
  • Exonération de la taxe foncière pendant 2 ans ;    
  • Diminution du taux de TVA dans une zone ANRU ;
  • Remboursements du PTZ différés pour 10 ou 15 ans selon les cas

24 723

Le revenu moyen d’un ménage bénéficiaire d’un PTZ est de 24 723 €.     

C’est en fonction de ce même revenu de référence et de la zone géographique concernée et mise en place par le dispositif PTZ que l’emprunteur se classe dans une tranche qui délimite les plafonds de ressources PTZ.    

 

Les conditions de ressources    
Pour être éligible au PTZ, l’emprunteur ne doit pas dépasser un certain plafond de revenus qui varie selon la zone et la composition du foyer. C’est le revenu fiscal de référence N-2 qui est utilisé pour calculer l’obtention du PTZ.

L’accession à la propriété dans le neuf est réellement possible grâce au PTZ. En combinant ce dispositif financier et les avantages d’un achat immobilier dans le neuf, on obtient la recette parfaite d’un achat optimisé avec un remboursement réduit.

 

> Accédez au simulateur PTZ