• {{ msg }}
arrow_backTous nos conseils immobiliers

Quelles sont les villes les plus agréables où étudier ?

Les villes les plus agréables où étudier
C’est une constante : les investisseurs aiment les villes étudiantes, qui le leur rendent bien ! Mais comment s’y retrouver pour faire de l’investissement locatif ? Dressé par Le Figaro, Le classement des villes étudiantes les plus agréables indique la voie.

Elles sont généralement dynamiques sur le plan économique, bien desservies par les transports en commun et, le plus souvent, largement pourvues en équipements culturels et sportifs. Elles, ce sont les villes étudiantes, qui offrent bien d’autres avantages aux investisseurs, comme celui de limiter les carences locatives entre deux locataires ou de bénéficier d’une fiscalité avantageuse.
Mais, parmi toutes les villes françaises où la jeunesse se forme, quelles sont celles qui offrent la meilleure qualité de vie, critère ô combien essentiel pour s’y installer ? Le Figaro s’est penché sur la question, en croisant une série de données liées aussi bien à l’attractivité qu’aux loisirs, au coût de la vie et du logement, ou encore à la sécurité. Il en ressort un classement des villes où il fait bon faire ses études. Et, par conséquent, où il est intéressant d’investir ! C’est dans ces villes, en effet, que les investisseurs trouveront une bonne rentabilité locative.

Montpellier, meilleure ville étudiante

Dans la plupart des villes de plus de 15 000 étudiants qui figurent dans ce classement des villes étudiantes, on retrouve des programmes Kaufman & Broad. C’est le cas de Montpellier, qui décroche la 1re place grâce à ses solides atouts : proximité avec la plage, ensoleillement, qualité de vie… Rien d’étonnant, rapporte Le Figaro, à ce que les étudiants y représentent 35 % de la population intra-muros. 
Dans ce classement des villes étudiantes, la préfecture de l’Hérault est talonnée par Bordeaux, où Le Figaro recense la présence de 10 bars pour 1 000 étudiants.
Vient ensuite Toulouse, la « ville rose », dont le patrimoine culturel et le dynamisme économique, porté par le secteur de la construction aéronautique et spatiale, embellissent la vie des habitants en général, et celle des étudiants en particulier. 
Après Talence, figure, à la 5e place, Rennes, une autre ville où Kaufman & Broad propose des logements neufs. Avec ses nombreux bars et restaurants, la métropole bretonne fait figure de paradis pour les étudiants. C’est aussi la ville des Trans Musicales, l’un des plus grands festivals de musique du pays.

Le reste du classement des villes les plus agréables pour étudier est à l’avenant, avec, dans l’ordre d’arrivée : 
-    Nantes (6e) 
-    Lyon (7e)
-    Pessac (8e) 
-    Grenoble (9e) 
-    Angers (10e)
-    Aix-en-Provence (11e) 
-    Poitiers (12e)
-    Limoges (13e) 
-    Caen (14e) 
-    Paris (15e) 
-    Dijon (16e) 
-    Brest (17e) 
-    Tours (18e)
-    Nice (19e) 
-    Saint-Martin-d’Hères (20e)

Le Figaro s’intéresse aussi aux villes moyennes, où la population étudiante oscille entre 6 000 et 15 000 étudiants. Dans nombre d’entre elles, on notera, là aussi, la présence de résidences Kaufman & Broad. À l’image de Chambéry, Évry-Courcouronnes ou Nîmes.