• {{ msg }}
arrow_backTous nos conseils immobiliers

Taux : l’année 2021 commence très bien

taux immobilier janvier 2021
Spécialiste du crédit immobilier, le site meilleurtaux.com actualise chaque mois son baromètre des taux d’intérêt.

Toujours plus bas !

Les taux se sont encore pour la plupart abaissés entre décembre 2020 et janvier 2021. Le taux excellent moyen national perd quelques centièmes de points, passant de 0,78 % à 0,73 %. Les taux excellents sur 7 ans et 10 ans, que l’on imaginait avoir atteint leur plancher, s’améliorent eux aussi, atteignant respectivement 0, 35 % contre 0,4 % en décembre dernier, et 0, 45% contre 0, 5 %. Ce taux excellent reste largement sous le seuil des 1 % sur 25 ans, s’affichant désormais à 0, 92 %, contre 0,97 % le mois dernier. Les taux très bons et bons à 20 ans commencent respectivement l’année à 0,95%, contre 1, 06 % en décembre et 1,05%, contre 1,1 %. A ce rythme, la barre d’un taux simplement jugé « bon » passera lui aussi rapidement sous la barre symbolique des 1 %.

D’autres bonnes nouvelles !

Outre la baisse des taux de crédit immobilier proposés par les banques, les bonnes nouvelles s’accumulent pour les candidats à la propriété. Le Haut Conseil de Stabilité Financière a décidé qu’à compter du 1er janvier 2021 les mensualités d’un même emprunteur, tous crédits confondus, pourront représenter jusqu’à 35 % de ses revenus, contre 33 % auparavant. Il offre également aux banques la possibilité de prolonger jusqu’à 27 ans, contre 25 auparavant, la durée maximale de remboursement du crédit immobilier en cas de VEFA. Ajoutons à la liste de ces « clignotants verts » le maintien des dispositifs gouvernementaux Pinel et PTZ (Prêt à Taux Zéro) et la conclusion s’impose : C’est le moment d’acheter dans le neuf !

Que de choix en Ile-de-France !

La couronne parisienne offre de multiples et intéressantes opportunités d’acquérir sa résidence principale ou de réaliser un investissement locatif. Pourquoi pas dans le 77, l’Essonne, porte ouverte vers le Sud, riche en établissement d’enseignements supérieurs, ou dans le 93, la Seine-Saint-Denis, qui sera le grand bénéficiaire du projet Grand Paris Express.