• {{ msg }}
arrow_backTous nos conseils immobiliers

Vers un assouplissement des conditions de crédit en 2021 pour habiter ou investir !

assouplissement credit immobilier
Les pouvoirs publics assouplissent leurs conditions d’octroi du crédit immobilier. Une très bonne nouvelle pour les primo-accédants et les investisseurs, qui bénéficient également de taux bas !

Pourquoi les critères d’attribution du crédit immobilier sont-ils assouplis ?

Fin 2019, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), l’organisme du ministère des Finances en charge de la régulation du crédit en France, recommandait aux établissements bancaires de limiter l’octroi de crédits immobiliers en plafonnant les taux d’endettement à 33 % et en supprimant les emprunts sur plus de 25 ans. L’objectif était de limiter le surendettement des ménages.
Ce conseil a été largement suivi, puisque, en novembre 2020, le nombre de crédits immobiliers avait diminué de 17,2 % en un an, et leur montant moyen de 14,7 %. Un phénomène largement accentué par la crise sanitaire.
Pour permettre aux ménages, notamment aux primo-accédants, d’obtenir plus facilement un accord sur leur dossier, le HCSF a décidé d’assouplir sa position. De nouvelles recommandations aux banques ont ainsi été édictées en décembre 2020, pour une application au 1er janvier 2021.

Quel est le taux d’endettement autorisé ?

À compter du 1er janvier 2021, les mensualités d’un même emprunteur, tous crédits confondus, pourront représenter jusqu’à 35 % de ses revenus, contre 33 % jusqu’alors.

Sur combien d’années peut-on rembourser un crédit immobilier ?

Alors qu’il est conseillé aux banques de ne pas accorder de crédit immobilier d’une durée supérieure à 25 ans, il leur est toutefois possible d’octroyer des prêts remboursables sur 27 ans en cas de vente en l’état futur d’achèvement.

En quoi l’assouplissement des conditions d’octroi du crédit immobilier est-il intéressant pour les primo-accédants et les investisseurs ?

En ayant la possibilité de rembourser leur crédit immobilier sur 27 ans pour l’acquisition d’un logement neuf, contre 25 ans précédemment, les primo-accédants baissent leurs mensualités et retrouvent du pouvoir d’achat. Afin de les soutenir, les banques peuvent d’ailleurs déroger aux recommandations du HCSF pour 20 % de leurs dossiers, contre 15 % jusqu’à présent.
Quant aux investisseurs, ils voient leur capacité d’endettement augmenter de 33 à 35 %, ce qui a pour conséquence de faciliter leurs projets immobiliers.

Pourquoi est-ce le moment d’acheter un logement ?

Avec l’assouplissement des conditions d’octroi du crédit immobilier, 2021 s’annonce propice à l’achat d’une résidence principale pour les primo-accédants. C’est d’autant plus le moment que les taux de crédit immobilier restent à un niveau particulièrement bas.
Par ailleurs, un prêt Action Logement (ex-1 % Logement), pour lequel Kaufman & Broad a négocié de conditions avantageuses, peut éventuellement s’ajouter à un crédit immobilier classique.


Pour connaître le montant du prêt auquel vous pouvez prétendre en fonction de votre revenu mensuel et de la durée du prêt, Kaufman & Broad vous propose un outil de simulation.