• {{ msg }}
arrow_backTous nos conseils immobiliers

Taux d'intérêt : 2020 commence bien

Taux du mois Janvier | Kaufman & Broad
Spécialiste du crédit immobilier, le site meilleurtaux.com actualise chaque mois son baromètre des taux d’intérêt.

Ils étaient très attendus, en ce début d’année, les chiffres du baromètre de meilleurtaux.com. Bonne nouvelle : les crédits restent très bon marché ! Ce n’est pas une surprise. Rappelons que mi-décembre, lors de sa première conférence de presse, Christine Lagarde, présidente de la Banque Centrale Européenne, avait évoqué « la nécessité de maintenir une politique monétaire « très accommodante » pour une période prolongée. »

L’année 2020 devrait donc voir les banques continuer de proposer aux particuliers des taux de crédits immobiliers très attractifs, favorisant leur accession à la propriété, qu’ils souhaitent habiter ou louer leur bien. 

Les banques « remettent les compteurs à zéro »

Quelles sont donc ces premières tendances de 2020 ? Les taux excellents connaissent une très légère réévaluation, passant de décembre 2019 à janvier 2020 de 0,7 % à 0,83% sur 20 ans et de 0, 85 % à 0, 95 % sur 25 ans. Les taux très bons - 1, 04 % sur 20 ans, par exemple - et les taux jugés bons - 1, 29 % sur cette même durée – restent quant à eux relativement étals, voire baissent de quelques dixièmes. Pourquoi une si légère hausse alors que les banques ont remis les compteurs de leurs objectifs annuels à zéro ? Parce qu’elles cherchent toujours à séduire le plus grand nombre possible d’emprunteurs et que la concurrence est rude. 

Enfin, quel que soit le taux, le début d’année est l’occasion pour tous ceux qui présentent des dossiers un peu « justes » de solliciter un prêt. La mansuétude des banques est plus grande au premier semestre, quand les objectifs ne sont pas encore atteints. 

La région Rhône-Alpes toujours « leader » des taux attractifs 

Sur 20 ans, quelle que soit la région, les taux moyens excellents ne dépassent jamais les 1 %. Ce chiffre rond est celui des régions Est, Ouest et Sud-Ouest tandis que Paris-IDF est à 0, 9 % ; les autres régions toutes aussi attractives : le Sud-Est est à 0,87 %, le Nord à 0, 84 % et Rhône-Alpes, plus que jamais leader national des taux bas, est à 0, 83 %. 

Notons également que la durée d’emprunt sur 25 ans recueille une adhésion de plus en plus forte, notamment auprès des jeunes qui souhaitent, grâce à une moindre pression des remboursements mensuels, investir dans la pierre sans sacrifier leurs budgets consacrés aux loisirs.